Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Eden-Esperance

Désolée pour le dérangement, ce blog est en refonte complète, Que Dieu vous Bénisse

Publié le par Monique
Publié dans : #A méditer

     Par ma vie professionnelle j'ai affaire au public depuis 15 ans je côtoie souvent les même personnes. Depuis quelques temps, un vieux monsieur avec qui, auparavant, je parlais souvent, ne voulait plus venir à mon guichet. A chaque fois qu'arrivait son tour, et qu'il voyait que c'était moi au guichet, il laissait passer une autre personne. Une fois, deux fois, trois fois, Je me suis dit :" quand c'est une fois ça passe, mais quand c'est plusieurs fois, c'est qu'il y a quelque chose".

  

     J'ai Prié Dieu, j'ai dit  "Seigneur, qu'est ce que j'ai fait à cet homme?". entre temps il est venu aux guichet, de mes collègues, et je n'arrivai pas à le rencontrer.

  

    Un jour, il s'est trouvé au guichet d'à côté et j'ai tout naturellement demandé à ma collègue :"de lui demander s'il a quelque chose contre moi ?", et ma collègue me répond pourquoi tu demandes ça ? ben toute étonnée je lui répond : "je vois que cet homme ne veut plus venir à mon guichet, alors qu'avant il venait, c'est qu'il s'est passé quelque chose qui ne lui a pas plû, et je voudrai m'excuser.

 

     Elle me répond  :"tu n'as pas à t'excuser!".

 

    Je ne réponds rien pour ne pas envenimer les choses.   

 

     Quelques jours plus tard, Dieu à permis que cet homme soit seul dans la salle du public, je me suis approchée et je lui ai demandé :"s'il avait quelque chose contre moi, car avant il venait me voir et maintenant plus rien ?" Il n'a pas voulu me révéler ce qu'il avait contre moi, mais je lui ai dit : "si un jour j'ai été désagréable avec vous je m'en excuse". Il m'a dit :" non ce n'est rien, ce n'est pas grave".

 

    

     Si vous saviez quel soulagement ça a été pour moi ! depuis cet homme est revenu à mon guichet et nous avons recommencé à  discuter.

 

     Dieu m'a rappelé en fait ce qui s'était réellement passé : Au mois de décembre dernier, nous étions surchargés de travail, il n'y avait pas eu d'embauches de jeune pour nous aider, et en plus j'avais eu un différend avec ma responsable qui me reprochait de trop parler avec les clients (ce qui était faux). Je passais les gens au guichet comme si j'étais dans une usine, et j'avais reproché aux gens de ne pas être assez rapide, notamment ce monsieur ! et il l'avait mal pris parce qu'il n'avait pas compris que nous aussi nous avions une pression.

 

 

 

     Un matin, au bureau, j'ai vu des papiers qui trainaient, et j'ai spontanément dit à une jeune fille qui travaille avec moi  (mais involontairement d'une manière assez sèche), "qu'est ce que ces papiers font là ?  il manque des fiches qui vont avec ?"   elle me répond toute peureuse je les ai traité, mais je comptais finir après (mais elle était tellement penaude en me le disant !) et moi j'ai réalisé que j'avais été un peu fort et je lui dit "excuses moi de t'avoir parlé sur ce ton !".

 

     Une troisième collègue qui se trouvait là me dit : "arrêtes de t'excuser tout le temps" et rajoute "tu m'agaces à t'excuser" et je veux que tu perdes cette habitude !

   

     Je la regarde et je lui dit :"non je ne perdrai pas cette habitude parce que je suis chrétienne et que, s'il y a quelque chose qui ne va pas il faut demander Pardon". Elle me dit : "il n'y a pas de chrétienté là dedans".

 

     J'en suis venue à réfléchir et à me dire : "quand j'étais petite, j'ai été élevée à demander pardon et à pardonner, j'ai toujours vu que les gens le prenaient bien, maintenant chacun reste sur sa position et personne ne va faire la démarche envers les autres. Alors on reste avec en soi son orgueil, mais aussi comme un poids qui nous tiraille en dedans.

 

     Il y a quelques années j'ai eu des problèmes avec des personnes qui ont quitté la ville, et en moi même je leur en voulait. Un  jour, j'ai rencontré les enfants de ces personnes et je leur ai dit :"Vous direz à vos parents que je leur demande pardon", et à ce moment là, j'ai senti comme un gros poids partir de moi. Et j'étais dans une joie et une paix surnaturelle.

 

     Vous savez : quelque soit les fautes qui ont été commises il faut demander pardon car c'est une puissance libératrice et il faut pardonner "je dis bien quelque soit la faute".

 

     Le Pardon c'est le b a ba de la délivrance, tant que vous n'aurez pas pardonné ou donné le pardon vous serez aigri et mal dans votre peau, voir dépressif et malade.

 

 

 

     Avez vous entendu parler de ce couple qui a pardonné  au conducteur de la voiture dans laquelle est mort leur fils. Maintenant, ils parcourent les routes de France tous les trois pour donner leur témoignage pour la prévention routière.

 

 

 

     Avez vous entendu parler de ce pasteur qui a pardonné à l'assassin de son fils, et celui ci s'est converti à Jésus Christ !

 

     Je vous invite à lire ce témoignage qui est édifiant : cliquer   ici

 

 

    

Vous savez pourquoi le monde va mal ???  Parce que chacun reste dans son égoisme ! 

 

          Le non pardon est une gangrène qui vous ronge de l'intérieur !

 

     Est ce que vous vous rappelez ce que Jésus à dit sur la croix ???

 

     "Père Pardonnes leur car ils ne savent pas ce qu'ils font  "

 

     Nous, les êtres humains nous avons crucifié Jésus, nous l'avons TUE ! et lui au moment de mourir il a dit :

   

     "Père Pardonnes leur !"

 

     Qu' elle merveilleuse Puissance d'Amour de Sa Part !

 

     Parce que le Pardon c'est aussi montrer notre amour envers les autres.

 

     Je connais des personnes qui ont divorcé et qui ne pardonnes pas au conjoint, et quelques mois après il leur arrive des choses, accident, maladie, etc...

 

     Tant qu'il y a du non pardon le diable à des droits sur nos vies.

 

     retour en haut   

 

 

Commenter cet article

bijou 17/02/2006 11:56

Soit bénis pour ce message édifiant que nous avons besoin tout les jours de nos vies. que le pardon inonde nos coeurs !

une dame qui te veut du bien 10/07/2005 09:04

Tu me parles de petits pardons, mais plein de petits non pardons font aussi des grandes rivières de non pardons.

une dame qui te veut du bien 10/07/2005 09:01

Je parle des petits pardons, mais je parle aussi des gros pardons en donnant les témoignages de ce pasteur, et de ce couple et je ferai un lien quand j'aurai trouvé l'article correspondant.
En lisant ton message il me vient quelque chose dont je parlerai par la suite.

une dame qui te veut du bien 10/07/2005 07:57

Bonjour Momoth. Tu nous parles ici de petit pardon...mais saches qu'il est certainement difficile de pardonner l'assassin de son enfant, ou de pardonner des horreurs inimaginables. Je crois vraiment que le pardon est une puissance libératrice mais c'est aussi un acte qui met longtemps à se construire, un acte qui coûte. Tes petits pardons sont indispensables et c'est bien de les avoir fait car beaucoup en resterait là. Mais peut-être que le Seigneur t'éprouves pour, qui sait, avoir à éprouver un vrai pardon plus tard,le pardon qui change les vies et qui libère, en effet. Prépares toi tout les jours à devoir affronter un gros pardon.
Que le Seigneur te bénisse et te donne sa merveilleuse vision de l'amour et du pardon.
Bisous.