Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Eden-Esperance

Désolée pour le dérangement, ce blog est en refonte complète, Que Dieu vous Bénisse

Publié le par Monique
Publié dans : #les différentes religions

     Le Peuple hittite est le peuple qui est à l’origine de la Turquie, c’étaient à l’origine des petites tribus des collines palestiniennes.

    

     Le déchiffrage des annales égyptiennes permit d’attester de l’existence d’un peuple gouverné par des rois au nord d’Israël, ainsi que des conflits évoqués dans l’Ancien Testament.

                                 

           Les fouilles

 

     En 1902, un savant norvégien J.A.Knudtzon, annonça aux linguistes sceptiques qu’il avait découvert une nouvelle langue indo-européenne (déductions faites à partir de deux tablettes d’argile rédigées en caractère cunéiformes, trouvées cinquante plus tôt a El Amarna en Egypte, et appartenant aux correspondances diplomatiques du pharaon Akhenaton et de son père Aménophis. Comme une de ces tablette était adressée au roi d’un pays resté jusqu’alors inconnu, appelé l’Arzawa, la langue avait été appelée l’Arzawan.


     Les fouilles de ce site, commencées en 1906, mirent vite au jour des archives composées de milliers de tablettes dont de nombreuses avaient été gravées en arzawan.



     Dès 1876 A.H Sayce avait émis l’hypothèse que certains blocs de basalte gravés d’une écriture hiéroglyphique trouvés à Alep et Hamath, dans le nord de la Syrie, étaient l’œuvre des hittites, peuple qui avait alors été jusqu’alors, mentionné que dans la Bible et dans les archives égyptiennes et assyriennes.

 

               Leur religion 


     Leurs croyances religieuses d’une communauté et leurs manifestations peuvent rarement être envisagées selon un système clos. Le plus souvent, les conceptions et les pratiques sacrées, ont au cours des siècles voire des millénaires, subi des altérations. Elles se sont augmentées d’apports étrangers et se sont modifiées selon les changement économiques et sociaux jusqu’à un aboutissement qui, considéré de l’extérieur, semble plein de contradictions. Des rituels ayant perdu leur sens originel, s’amalgament pour vénérer des variantes locales d’une même entité divine. La religion hittite subit au cours des 6 millénaires, des additions et des altérations nombreuses pour aboutir à un amalgame compliqué.



     La plus ancienne religion de l’Anatolie, comme dans d’autres parties du monde, fut la transposition, sur un plan mythologique , des forces qui président à l’ordre de l’univers et des relations de l’humanité avec elles . La plus importante de ces puissances créatrices fût sûrement la déesse de la terre, source de toute fécondité. Une divinité consort de moindre importance l’eau. Ces puissances devaient être vénérées pour attirer leur bienveillance. Chaque village possédait ces propres lieux de cultes, ses divinités, sa mythologie et ses fêtes.


     Les sorciers présidaient aux cérémonies pour conjurer le mauvais sort ou implorer une faveur spéciale. Plus les gens se sont mélangés au cours des siècles plus il y a eu de divinités à rajouter.


      Dans les cérémonies Hittites le roi à une charge considérable de présider aux cultes et d’invoquer tous les dieux, d’où venaient les obsessions de pureté des actes royaux et les souverains devaient rester à l’abri de toute souillure. Lorsqu’il approchait d’une divinité, cette dernière se mettait en colère s’il n’était pas exempt d’impureté. Pour connaître le motif d’impureté, les prêtres devaient pratiquer de la divination, notamment dans les sacrifices.


     Mais ce qui est le plus grand mensonge : c’était très difficile de savoir ce qui courrouçait la divinité parce qu’elle ne répondait pas, et pour cause !! parce qu’elle n’existait pas !! tout simplement !


     On remarque ici que ce qui tient le peuple se sont les princes et les rois, ce sont eux qui incitent le peuple à croire en ces divinités mensongères. 

              

          L’objet primordial de tout sanctuaire était la statue représentant la divinité à laquelle était rendue un culte. Dans de nombreux cas, les fêtes consistaient à transporter la statue en dehors de son enceinte sacrée jusqu’à un endroit en pleine campagne, et s’ensuivaient les rituels, les repas, la fête et les compétitions.


     Tiens ça me rappelle quelque chose qui se passe en ce moment !!! ça ne vous dis rien ? dans une certaines religions ? Il y a des processions de ce genre !


     Il y avait, au cours de ces cérémonies, des actes magiques.
Certains lieux de cultes se trouvent dans les rochers, où surgit une source, il y avait souvent un endroit tenu secret comme l’énorme sculpture de l’épée dédiée à un dieu du monde souterrain dans le rocher (Dieu dit bien dans sa parole : ils sacrifient leurs enfants entre deux pierres fendues). Dans ces endroits là on a retrouvé des ossements d’animaux et d’humains.


      Les rites funéraires


     Les cadavres de rois hittites étaient incinérés et leurs funérailles ont été souvent comparées à celles des héros homériques. Leurs cendres étaient mise dans des récipients à couvercles et de formes différentes.


     En ce moment il y a une recrudescence d’incinération, et ce n’est pas si innocent que ça.

     Dans certaines régions il y avait les deux types d’inhumation. 

      



        retour en haut                  


Commenter cet article