Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Eden-Esperance

Désolée pour le dérangement, ce blog est en refonte complète, Que Dieu vous Bénisse

Publié le par Monique
Publié dans : #l'origine du monde

Saraï, femme d'Abram ne lui avait pas donné d'enfant. elle avait une servante égyptienne du nom de Hagar, et voici que Saraï dit à Abram : Voici que le Seigneur m'a empêchée d'enfanter. Vas donc vers ma servante, peut être que par elle j'aurai un fils. Abram écouta la proposition de Saraï. Dix ans après qu' Abram se fut établi dans le pays de Canaan, Saraï, sa femme, prit hagar sa servante égyptienne pour la donner comme femme à Abram son mari. Il alla vers Hagar qui devint enceinte. Quand elle se vit enceinte, sa maîtresse ne compta plus à ses yeux. Saraï dit à Abram : tu es responsable de l'injure qui m'est faite. C'est moi qui ai mis sur ton sein ma servante. Dès qu'elle s'est vu enceinte, je n'ai plus compté à ses yeux.

  Ici, on s'apperçoit que Saraï ne tient pas compte de la Promesse que Dieu à faite à Abram quelques années auparavant, ou alors elle n'est pas au courant de ce qui lui avait été dit et décide elle même de mettre Abram dans le péché. C'est elle qui décide de tout en mettant en péril son destin, celui d'Abram et celui d'Hagar. Alors, lorsque sa servante l'ignora, elle le prit mal et elle osa encore en rajouter en rendant Abram responsable ! le pauvre ! il dit rien, on lui impose quelque chose et en plus c'est lui qui paye ! La jalousie des femmes !

 "Que le Seigneur décide entre toi et moi! 

 Abram répondit à Saraï : "Voici ta servante est en ton pouvoir, fais lui ce  qui est bon à tes yeux". Saraï la maltraita et celle ci prit la fuite.

 Abraham a bien raison de se décharger et de laisser Saraï se débrouiller seule.

     L'ange du Seigneur la trouva près d'une source dans le désert, celle qui est sur la route de Shour et il dit : "Hagar servante de Saraï, d'où viens tu ?" Elle répondit : "Je fuis devant Saraï ma maîtresse". L'ange du Seigneur lui dit : "Retourne vers ta maîtresse et plie toi à ces ordres".L'ange du Seigneur lui dit : "Je multiplierai tellement ta descendance qu'on ne pourra la compter".

Malgré qu'elle soit dans l'adultère, malgré qu'elle est égyptienne, parce que je suppose qu'Hagar devait invoquer des faux dieux,Dieu à eu compassion d'elle,il lui promet une multitude de descendants et lui conseille d'obéir aux ordres de Saraï. Ce qui confirme ce qui sera écrit plus tard : quand un malheureux crie l'Eternel entend et il exauce sa Prière !

 

 

    " Voici que tu es enceinte, tu enfanteras un fils, tu lui donneras le nom d' Ismaël car le Seigneur à perçu ta détresse. Véritable âne sauvage, cet homme ! sa main contre tous, la main de tous contre lui".

  Pourquoi Dieu dit cela ? et c'est vrai que tous les descendants musulmans sont de véritables guerriers, parce que la descendance d'Ismaël ce sont tous les peuples musulmans, eh oui ! puisqu 'Hagar était égyptienne ! et on retrouve bien maintenant dans les groupes islamiques ce que Dieu à mis sur Ismaël : "sa main contre tous, la main de tous contre lui".

 

  

     Hagar invoqua le nom du Seigneur  qui lui avait parlé :"Tu es Dieu qui me voit " Elle avait en effet dit : "est ce bien ici que j'ai vu après qu'il m'ait vue?" C'est pourquoi on appela le puit de Lahaï qui me voit"; on le trouve entre Qadesh et Béred.

  

     Hagar à invoqué Dieu, elle l'idolâtre ! elle a invoqué le Dieu d'Abram !

  

     Hagar enfanta un fils à Abram; il appela Ismaël le fils que Hagar lui avait donné.

 

Lire la suite 

        

Commenter cet article

Gyz 16/11/2005 10:36

Certes, Sarai manquait de foi,mais si tu permrts, je ne suis pas d' accord avec toi quand tu dis qu' elle a mis Abram dans le péché. En effet, celui-ci, en tant qu' adulte responsable, et chef de famille de surcroit, avait bel et bien le choix de la réponse à donner à la proposition de sa femme Or il l'a acceptée . Pouquoi? On peut supposer que lui- même manquait de foi ,tout comme Sarai, et que cette solution l' arrangeait bien.
Concenant le fait de ne pas avoir d' enfants, leur absence était comprise à l' époque, comme une malediction, et les femmes se trouvant dans cette situation, en plus de la grande souffrance qu' elles éprouvaient, étaient souvent regardées de travers. C' est pouqoi elles recouraient à cette pratique du don de la servante, pratique assez courante dans ce temps- là
Quand à la jalousie de Sarai, n' était - ele pas "normale"? en tous cas compréhensive? C' était une femme profondément affligée.